Ouverture de Saint James’ Park

Le stade Saint James’ Park de Newcastle à été inauguré le 16 octobre 1880 par une rencontre d’entrainement des Newcastle Rangers FC. Ces derniers le quittèrent une première fois en 1882, avant d’y revenir brièvement en 1884 et de partir définitivement quelques mois plus tard. Dès 1886, Saint James’ Park fut devenu le terrain de Newcastle West End qu’il partagea rapidement avec son rival de Newcastle East End en 1892 ; année choisie par les dirigeants des deux clubs pour fusionner et créer le Newcastle United FC.

st-james-park-postcard-from-1908
Carte postale datant de 1908.

A cette époque, le lieu n’était constitué que de terrasses et de planches en bois servant de sièges. Il fallu attendre la première montée dans l’élite du football anglais des Magpies (surnom de l’équipe), afin que l’édifice subisse une grande rénovation en 1899 lui permettant d’obtenir la capacité de 30 000 personnes.  Le progrès ne s’arrêtait pas en si bon chemin, puisqu’en 1905 l’enceinte se dota de la tribune West End dans une architecture édouardienne (1), doublant ainsi la capacité totale du stade. Ceci coïncidait avec le début du règne de Newcastle United à la tête du championnat d’Angleterre durant trois saisons consécutives.

On fît également service au fameux architecte Archibald Leitch (cf : Anfield / Craven Cottage) dans les années 20 pour une nouvelle rénovation de grande ampleur du stade. Hélas suite à des mésententes sur le projet, la seule innovation fut la couverture de la Leazes End Stand en 1930… Le début des années 50 vit un nouveau changement considérable à Saint James’ Park avec l’instauration de quatre pylônes électriques en vue de pouvoir jouer des matchs éclairé grâce à l’électricité. (cf : Et la lumière fut).

Alors que l’antre de la ville de Newcastle-upon-Tyne devait accueillir des rencontres de la coupe du monde 1966, celui-ci été destitué au profit de l’Ayresome Park de Middlesbrough. Vexés par cela et doutant de la capacité de rénover à nouveau le stade, les dirigeants prévoyaient de construire un nouveau terrain. Finalement, il allait être de nouveau rénové avec la création d’une nouvelle tribune latérale en 1973 ; la East Stand. Cinq années plus tard la Leazes End Stand fût détruite en vue d’une mise à jour, hélas la relégation en deuxième division de l’équipe plomba les finances du club qui ne pouvait la reconstruire…

stjamesparknufc_early1980s
Saint James’ Park au début des années 80

En 1987, Saint James’ Park dût détruire sa mythique tribune West End jugée dangereuse à cause de ses nombreux matériaux en bois suite à la tragédie de Bradford (2), ainsi une nouvelle tribune la remplaçait l’année suivante en hommage à Jackie Milburn décédé depuis peu.

L’Euro 96 organisé en Angleterre fut l’occasion pour la ville de laver l’affront connu il y a trois décennies. Sous l’impulsion de son nouveau président Sir John Hall nommé en 1992, l’enceinte connut une restauration significative en vue également de respecter le rapport Taylor (3) avec la reconstruction de la Leazes End Stand, de la Gallowgate End Stand et la modification de la Milburn Stand passant la capacité du stade à 36 610 places.

home-of-the-entertainers-in-1996
La configuration pour l’Euro 1996.

L’équipe de Kevin Keegan côtoyant de nouveau les sommets de la Premier League, le stade commençait à devenir trop petit. L’idée de quitter de nouveau Saint James’ Park revenait sur le tapis dès 1995, avec le concept d’un stade flambant neuf de 55 000 places devant se bâtir à proximité des marécages. Ceci eut suscitée la colère des militants écologistes qui signèrent une pétition ayant atteint plus de 36 000 signatures (soit la capacité de Saint James’ Park), obligeant les dirigeants à rénover de nouveau leur écrin. La rénovation se termina en 2000 avec l’instauration d’un second étage reliant la tribune Leazes End à la tribune Milburn, le tout orné d’un toit en verre portant la contenance à 52 354 places.

 

En 2007, un nouveau projet d’agrandissement du stade portant à un total de 60 000 places été envisagé avec l’allongement du second étage jusqu’à la Gallowgate End Stand. Ce concept été annulé suite à la nomination de Mike Ashley à la tête du club.

(1) Une architecture édouardienne est un style d’architecture populaire qui fût très courant au Royaume-Uni sous le règne du roi Edouard VII entre 1901 et 1910.

(2) Un incendie se déclencha à Valley Parade en 1985, causant la mort de 56 personnes et faisant 260 blessés.

(3) Le rapport Taylor est le document éponyme crée par Peter Taylor suite à la tragédie de Hillsborough en 1989, consistant à la suppression des places assises dans tout les stades du Royaume-Uni.

Pour plus d’informations :
– Les inconditionnels des Magpies avaient eu une mauvaise surprise en novembre 2011, lorsque leur temple perdait son titre légendaire au profit d’un naming avec le magasin de sport Sport Direct Arena dont Mike Ashley en est le fondateur. Fort heureusement pour eux, le stade retrouvait son nom l’année suivante grâce à la société Wonga (organisme prêteur à court terme) qui allait devenir le nouveau sponsor principal du club et qui rachetait le nom du stade.
– Au tout début, une colline comprenant une pente de 5 mètres (!) fût présente sur le terrain. Afin d’entretenir cette légende, un protocole d’avant match existe entre les capitaines des deux clubs, pour que les locaux puissent attaquer la seconde mi-temps vers le but situé derrière la Gallowgate de manière à ce que la pente leur soit avantageuse.
– Le record de fréquentation date du 3 septembre 1930 lors de la réception de Chelsea pour un match de première division avec 68 386 spectateurs.
-Chaque tribune du stade porte un nom ayant une signification :
  • La Gallowgate End (officiellement Newcastle Brown Ale Stand en référence à la marque de bière) et la Leazes End (officiellement Sir John Hall Stand en hommage à l’ancien président du club de décembre 1996 à juillet 2007) portent leurs noms en référence aux noms des rues adjacentes au stade. Le site sur lequel est construit Saint James’ Park fût le lieu de la potence où furent pendus les voleurs, assassins et les éventuels sorciers jusqu’en 1844.
  • La Milburn Stand rend hommage à Jackie Milburn, attaquant de Newcastle United de 1943 à 1957 ayant disputé 353 matchs sous la tunique rayée noires et blanches pour 177 buts.
  • A ce jour, des négociations sont en cours pour renommer l’East Stand en Sir Bobby Robson Stand en hommage à l’ancien entraineur (de 1999 à 2004) décédé en 2009.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s