Fondation du Fudbalski Klub Sarajevo

64378Comme de très nombreuses formations sportives d’après-guerre en Yougoslavie, le Torpedo Sarajevo a vu le jour le 24 octobre 1946. L’idée provint du conseil municipal qui prétendait qu’il n’y avait pas assez d’athlètes de qualité et préconisa une fusion entre les deux équipes de football de la ville que furent l’OFD Sloboda et le RSD Udarnik.

A peine dix jours après l’officialisation de la création du club, le Torpedo débuta au sein du championnat de deuxième division yougoslave en reprenant le bilan sportif d’Udarnik qui avait un bilan de sept victoires et de deux défaites et s’imposa 6-0 pour son premier match. A la fin de cette saison 1946-1947, le Torpedo fut promu en première division, mais y descendit immédiatement. Il fallu attendre 1950 pour que le FK Sarajevo (1) puisse retrouver l’élite. Hormis une nouvelle relégation en 1958 pour une remontée immédiate, l’équipe se stabilisait sur la durée et réussissait même l’exploit d’être sacrée championne de Yougoslavie à l’issue de la saison 1966-1967 en finissant deux point devant le Dinamo Zagreb, lui permettant dès lors de disputer sa toute première compétition européenne.

George_Best
George Best inscrivant le deuxième but de Manchester United.

Lors du premier tour de qualification de la coupe d’Europe des clubs champions, le FK Sarajevo se débarrassait des chypriotes de l’Olympiakos Nicosie (2-2 ; 1-3), mais fut éliminé au second tour face au futur vainqueur de l’épreuve Manchester United. Après avoir réussi à obtenir un score nul et vierge à domicile, les yougoslaves s’inclinèrent 2-1 à Old Trafford. L’équipe dut attendre 1980 pour rejouer une nouvelle compétition européenne suite à sa deuxième place lors de l’exercice précédent, mais sortit dès les trente-deuxième de finale de la coupe UEFA par les allemands du Hambourg SV (4-2 ; 3-3).

La saison 1984-1985 marqua le deuxième et dernier titre de champion de Yougoslavie des bordeaux et blanc. Suite à l’éclatement du pays et à la guerre, le club eut abandonné le championnat yougoslave à la fin de la saison 1991-1992 et reprit la compétition à l’orée de la saison 1994-1995 dans le tout nouveau championnat de Bosnie-Herzégovine. Le club y inscrira de nombreux succès nationaux avec à ce jour trois titres de champion (1999, 2007 et 2015) et cinq coupes nationales (1997, 1998, 2002, 2005 et 2014) à son palmarès. Hélas, la faiblesse du football bosniaque fait que l’équipe réalise de mauvais résultats dans les compétitions européennes.

(1) Nom du club depuis 1947.

Pour plus d’informations :
– Le nom Torpedo Sarajevo fut inspiré par le Torpedo Moscou, dont le nom est en lien avec l’industrie automobile.
– Les couleurs bordeaux et blanches ornant le maillot porté par les joueurs rendent hommage au défunt club du Sparta Sarajevo qui fut la toute première équipe de football de la ville.
– Le premier logo du club fut constitué d’une grande étoile rouge symbolisant le régime communiste, qui disparut dès l’indépendance de la Bosnie-Herzégovine. Le club y adoptait son emblème actuel où jusqu’en 2009, une fleur de lys en référence au peuple bosniaque de tradition musulmane apparaissait. Les autres équipes du championnat selon les peuples qu’elles représentaient, posséder sur leurs emblèmes soit un damier pour les équipes d’origine croate ou le nom du club en cyrillique pour les équipes d’origine serbe.
– Le FK Sarajevo a toujours évolué au stade Koševo. Celui-ci fut renommé Stadion Asim-Ferhatović-Hase en 2004 à la mémoire de la légende du club qui évolua toute sa carrière au sein de l’équipe (hormis une pige à Fenerbahçe) de 1952 à 1967 pour approximativement 200 matchs et 80 buts inscrits pour les bordeaux et blancs. En dehors de l’attaquant, l’homme fut également très respecté pour sa fidélité envers son club et sa ville en n’hésitant pas à aider les plus démunis. De retour dans sa ville natale après sa courte pige turque en 1963, il déclara « qu’il ne pouvait pas jouer pour de l’argent et qu’il ne pouvait jouer que pour Sarajevo ». Son engagement fut salué par beaucoup, l’en atteste le groupe de rock Zabranjeno Pušenje qui écrivait une chanson à sa gloire en 1980 et le fait d’avoir eu l’honneur de porter la flamme olympique à Sarajevo en 1984. Asim Ferhatovic décéda en 1987 des suites d’une crise cardiaque à l’âge de 54 ans.
Asim-Ferhatović-Hase-Anniversary-radiosarajevo.ba_-300x165
Asim Ferhatovic.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s