A la découverte de l’ancêtre de la ligue des champions

Le 13 novembre 1927 voyait l’équipe tchécoslovaque du Sparta Prague remporter la toute première édition de la coupe Mitropa aux dépends des autrichiens du Rapid de Vienne.

Mitropa_cup_trophyCe trophée est considéré à ce jour comme l’ancêtre des actuelles ligue des champions et ligue Europa. L’idée de fonder cette compétition vint de la part de l’autrichien Hugo Meisl après la première guerre mondiale où seules les meilleures équipes d’Europe centrale pouvaient y participer. Dès lors la première édition vit deux formations choisies entre le vainqueur et le dauphin du championnat ou le champion et le vainqueur de coupe, représenter respectivement la Yougoslavie, l’Autriche, la Tchécoslovaquie et la Hongrie.

Au fil du temps, d’autres pays s’invitèrent. En 1929, l’Italie remplaçait l’Autriche, tandis qu’en 1936 la Suisse et l’année suivante, la Roumanie et de nouveau la Yougoslavie y apparaissait, au détriment de l’Autriche qui fut annexée par le IIIème Reich en 1938. La finale de 1940 qui dut opposer le Ferencvaros au Rapid Bucarest ne se déroula jamais à cause de la seconde guerre mondiale. Il fallu attendre 1951 pour voir la compétition se jouer à nouveau sous le nom de coupe Zentropa et s’en suivi de nouveau une interruption de quatre ans.

En 1958, la compétition prit le nom de coupe du Danube et celle-ci fut la dernière édition officielle de la coupe Mitropa, du fait de l’affaiblissement de sa notoriété par la coupe d’Europe des clubs champions créée trois années plus tôt. Dès lors, la compétition n’allait plus être stable et les formats divergeaient au fil des éditions, entre des finales en aller-retour et un match unique, ou des phases à éliminations directes et un mini-championnat. L’édition 1979 ne se déroula pas et la suivante s’effectua dans un format inédit, puisque celle-ci opposait désormais les champions de deuxième division italienne, tchécoslovaque, hongroise et yougoslave.

L’épreuve disparut définitivement en 1992 avec une victoire du FK Borac Banja Luka aux tirs-aux-buts face au VSC Budapest.

Pour plus d’informations :
-L’édition 1932 fut remportée par Bologne sans que les joueurs n’y joue la finale, en raison de l’interruption de l’autre demi-finale retour entre la Juventus et le Slavia Prague. Fort d’une avance de quatre buts, les tchèques voyaient leur                 avance fondre comme neige après avoir rapidement encaissé deux buts et provoquèrent ainsi leur adversaire en commettant de nombreuses obstructions et en cassant le rythme du jeu. Ceci eut provoquée la fureur des tifosis qui balancèrent des pierres sur le terrain en blessant un joueur adversaire. Suite à ces incidents, le comité de la compétition exclut les deux formations.
-L’édition de 1959 vit le Honved Budapest intégrer la finale par tirage au sort après avoir fait 2-2 à l’aller et 3-3 au retour, du fait qu’à l’époque la règle du but à l’extérieur et la séance de tirs-aux-buts n’existaient pas. La finale les opposa à leur voisin du MTK Budapest pour une victoire finale sur les scores de 4-3 et 2-2.
-L’édition de 1960 voyait non pas un club, mais la Hongrie victorieuse. La raison à cela était que la règle mise en place était la même que celle du tennis ou les totaux de points par équipe nationale étaient réunie afin d’être additionné.
-Le Vasas Budapest est l’équipe ayant remportée le plus de fois le tournoi avec sept victoires en 1956, 1957, 1960, 1962, 1965, 1970 et 1983.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s