Jour : 21 janvier 2019

Le premier club juif de Palestine Ottomane

Initialement nommé sous le nom d’Association Rishon Letzion – Jaffa, le Maccabi Tel-Aviv fut le tout premier club juif de Palestine Ottomane à voir le jour en 1906. Celui-ci opta pour son nom actuel, suite à la fondation de la ville en 1909.

Le football n’étant pas encore populaire dans cette partie du monde, la légende raconte que la pratique fut exportée par les russes de culture juive qui furent nombreux à rejoindre la Palestine à cette période. Le club inclut cette fonction en 1912 (ou 1913 selon certaines sources), mais au vu des difficultés pour se déplacer dans le pays et à organiser des matchs d’un sport encore méconnu, seul des matchs amicaux entre juifs et arabes avaient lieu. Hélas le football connu un coup d’arrêt, suite aux tensions internes entre les différentes communautés et l’instabilité commençant à régner au sein de l’empire ottoman avec la présence de l’empire britannique du fait des accords de Sykes-Picot (1), ainsi que l’engagement au sein de la première guerre mondiale.

maccabi_tel_aviv_1913
Effectif du Maccabi Tel-Aviv en 1913

L’empire Ottoman faisant parti du camp des vaincus, celui-ci fut morcelé suite au traité de Sèvres (2) et la Palestine allait appartenir au Royaume-Uni en 1920. Dès lors, les britanniques y imposèrent leurs règles au sein du pays, notamment en termes de football où celui-ci se développa de façon considérable avec la création de nombreuses équipes et de nombreuses compétitions. Ainsi la fédération palestinienne de football voyait le jour en 1928, coïncidant avec la mise en place de la coupe de Palestine et dont la deuxième et troisième édition furent remportée par le Maccabi Tel-Aviv. Le tout premier championnat de Palestine se joua en 1931, en compagnie de formations juives et britanniques, mais le club du attendre 1936 avant de remporter son premier championnat, qui ne fut disputé qu’avec six équipes et étalé sur plus d’une année en raison de la révolte arabe. La formation de Tel-Aviv remportait à nouveau le championnat en 1942 et en 1947 et quatre coupes nationales en 1933, 1941, 1946 et 1947 (premier doublé), malgré les perturbations à cause de la seconde guerre mondiale et des saisons n’allant pas au bout de leur terme, voire annulées.

1948 marquait la fin de l’emprise britannique en Palestine et la naissance de l’état d’Israël. A partir de là, le Maccabi Tel-Aviv allait devenir le grand club de ce nouvel état indépendant en ayant :

  • le plus gros palmarès national (17 titres de champion d’Israël, 17 coupes d’Israël et 6 coupes Toto [coupe de la Ligue israélienne]) ;
  • jamais connue la relégation -bien qu’il s’en est fallu de peu que celle-ci descende à l’issue de la saison 1975-1976, où les joueurs se sauvèrent lors de l’ultime journée-
  • remporté le premier triplé national (championnat, coupe d’Israël et coupe de la ligue), lors de la saison 2014-2015 sous la houlette d’Oscar Garcia.
mta__1364979717_מנשה_שמעונוב_-840x425
Remise de la coupe d’Israël en 1988

Sur le plan international, le club remporta par deux fois la prestigieuse ligue des champions asiatique en 1969 en s’imposant sur la plus petite des marges face aux sud-coréens du Yangzee FC et en 1971 en profitant du forfait de leur adversaire, les irakiens d’Al-Shorta qui boycottèrent la finale en protestation contre l’occupation israélienne en Palestine. Il fallu attendre de très longues années, avant de voir une formation israélienne disputer une compétition internationale. Les raisons furent que la ligue des champions asiatique fut interrompue de 1971 à 1985, suite aux nombreux conflits ayant eu lieu dans cette partie du monde et qu’en 1974 la fédération israélienne fut exclu de la confédération asiatique de football à cause des nombreux pays arabes refusant de jouer leur rencontre face aux équipes du pays. A partir de 1991, les équipes israéliennes furent affiliées à l’UEFA et pouvaient donc participer aux compétitions européennes. Ainsi, le Maccabi Tel-Aviv fut qualifié au tour préliminaire de la ligue des champions de l’UEFA de l’édition 1992-1993 et pu disputer sa toute première compétition européenne en 1994, lors de la coupe d’Europe des vainqueurs de coupe en atteignant les seizièmes de finale. Lors de la saison 2004-2005 le club effectua sa toute première campagne de ligue des champions en compagnie des prestigieuses écuries de la Juventus de Turin, du Bayern Munich et de l’Ajax d’Amsterdam. Malgré une dernière place, l’équipe réalisa l’exploit de tenir en échec la Juve (1-1) et de battre les hollandais (2-1) (3). Il fallu attendre 2011 pour voir le club rejouer la phase finale d’une compétition européenne avec une participation en Ligue Europa. Par la suite le club jouera régulièrement les phases finales des compétitions européennes avec un seizième de finale de ligue Europa perdu face au FC Bâle lors de la saison 2013-2014, une phase de poule de ligue des champions en 2015-2016 et une phase de poule de ligue Europa en 2016-2017.

mta__1340873724_0981239-690x460
Barukh Dego face à la Juventus de Turin

(1) Accords secrets négociés entre novembre 1915 et mars 1916 entre le britannique Sir Mark Sykes et le français François-Georges Picot, afin de se partager à eux deux le contrôle du Proche et du Moyen Orient.

(2) Traité signé le 10 août 1920 entre les alliés victorieux et l’empire Ottoman qui allait conduire au partage de ce dernier entre l’Italie, le Royaume-Uni et la France.

(3) L’Ajax avec 4 points, mais une différence de but de -4 se qualifia en coupe UEFA, à l’inverse du Maccabi Tel-Aviv qui avait le même nombre de points, mais une différence de but de -8.

Pour plus d’informations :
-La couleur jaune fut adoptée par le club en 1942 par l’initiative de l’attaquant Yosef Mirmovich, en soutien au peuple juif persécuté en Europe et ayant l’obligation de porter une étoile de David jaune.
-Le terme Maccabi souvent associé à de nombreuses associations sportives d’ascendances juives, est lié à la famille des Maccabées, dont le fils Judas avait combattu la politique d’hellénisation au IIème siècle av JC.
-Le numéro 12 est retiré en hommage à Meni Levi, attaquant du club victime d’un malaise lors d’un match face au Beitar Jérusalem le 26 janvier 2002. Bien qu’il ait survécu, celui est toujours plongé dans un état végétatif, mais reçoit toujours le soutien des joueurs et des supporters lui rendant régulièrement visite.
-Le numéro 8 est également retiré en remerciement à Avi Nimni, le meilleur buteur de l’histoire du club qui avait inscrit 174 buts, lors de ces trois passages au sein de l’effectif de 1990 à 1997, de 1998 à 2003 et de 2005 à 2008.
-Actuellement en travaux, le club joue ses matchs à domicile au Bloomfield Stadium depuis 1969. Stade partagé avec l’Hapoel Tel-Aviv et le Bnei Yehoudah Tel-Aviv.
mta__1432822874_mta__1432168917_img_4808-840x426
Effectif du Maccabi Tel-Aviv, lors de la remise de la coupe d’Israël en 2015 coïncidant avec le triplé historique